AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1 ; Montesquieu, Lettres Persanes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
musical wing.
avatar

Champifeuille



Féminin Bélier Chèvre
Messages : 106
Age : 27
Localisation : Montpellier.
Emploi/loisirs : Geeker.
Humeur : Insomniaque.

MessageSujet: 1 ; Montesquieu, Lettres Persanes.   Jeu 13 Mai - 23:06

Dans son roman épistolaire Les Lettres Persanes, Montesquieu réussit le pari risqué de critiquer la France et son roi en utilisant comme exemple des étrangers venus en voyage en France, ce qui lui permet d'éviter la censure. Les deux personnages principaux, Rica et Usbek, sont deux riches Persans qui ont quitté Ispahan pour rejoindre Paris. Leur séjour s’étend sur une dizaine d’années de 1711 à 1720. Ils écrivent beaucoup pour raconter ce qu’ils observent à leurs proches restés en Perse et aussi à leur ami Rhédi qui voyage en Europe. Ils observent les mœurs occidentales. Montesquieu va comparer deux mondes : l’Orient et l’Occident. Ce thème est très répandu au XVIIIème siècle.
Ici il s’agit de la lettre 100 écrite par Rica à Rhédi.
Et comme vous pouvez le voir, sur ce sujet-là en particulier, ça n'a pas beaucoup changé.

------------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------------

A Venise.

Je trouve les caprices de la mode, chez les Français, étonnants. Ils ont oublié comment ils étaient habillés cet été; ils ignorent encore plus comment ils le seront cet hiver: mais surtout on ne saurait croire combien il en coûte à un mari, pour mettre sa femme à la mode.
Que me servirait de te faire une description exacte de leur habillement et de leurs parures? Une mode nouvelle viendrait détruire tout mon ouvrage, comme celui de leurs ouvriers; et, avant que tu eusses reçu ma lettre, tout serait changé.
Une femme qui quitte Paris pour aller passer six mois à la campagne en revient aussi antique que si elle s'y était oubliée trente ans. Le fils méconnaît le portrait de sa mère, tant l'habit avec lequel elle est peinte lui parait étranger; il s'imagine que c'est quelque Américaine qui y est représentée, ou que le peintre a voulu exprimer quelqu'une de ses fantaisies.
Quelquefois les coiffures montent insensiblement; et une révolution les fait descendre tout à coup. Il a été un temps que leur hauteur immense mettait le visage d'une femme au milieu d'elle-même: dans un autre, c'était les pieds qui occupaient cette place; les talons faisaient un piédestal, qui les tenait en l'air. Qui pourrait le croire? Les architectes ont été souvent obligés de hausser, de baisser et d'élargir leurs portes, selon que les parures des femmes exigeaient d'eux ce changement; et les règles de leur art ont été asservies à ces fantaisies. On voit quelquefois sur un visage une quantité prodigieuse de mouches, et elles disparaissent toutes le lendemain. Autrefois les femmes avaient de la taille, et des dents; aujourd'hui il n'en est pas question. Dans cette changeante nation, quoi qu'en dise le critique, les filles se trouvent autrement faites que leurs mères.
Il en est des manières et de la façon de vivre comme des modes: les Français changent de moeurs selon l'âge de leur roi. Le monarque pourrait même parvenir à rendre la nation grave, s'il l'avait entrepris. Le prince imprime le caractère de son esprit à la cour, la cour à la ville, la ville aux provinces. L'âme du souverain est un moule qui donne la forme à toutes les autres.

De Paris, le 8 de la lune de Saphar, 1717.

_________________
Celui qui croit savoir n'apprend plus.
Pierre Bottero.

" Ô Jour Frabieux ! La guiguendélire ! "

Merci ma Moceuh. <3
Revenir en haut Aller en bas
http://libertencre.forumactif.com
musical wing.
avatar

Smily



Féminin Poissons Buffle
Messages : 27
Age : 21
Localisation : Somewhere x)
Emploi/loisirs : Étudiante/Peinture *w*
Humeur : Souriante... ou bien sadique, à voir xD

MessageSujet: Re: 1 ; Montesquieu, Lettres Persanes.   Sam 15 Mai - 19:17

    Je l'ai étudié en Français l'année dernière^^

    C'est vrai que c'est une critique, mais au fond, c'est tellement vrai ce qui est écrit...
    Enfin c'était vrai pour l'époque de 1717. Même si ça reste un petit peu vrai, parce que j'ai jamais vu quelqu'un se trimballer dans la rue avec une perruque de 50cm sur la tête xD
    Mais c'est vrai que cette histoires de coiffures qui montent haut, c'était une mode mais bon, ça devait faire lourd sur la tête quand même xO

    *Le commentaire qui sert à rien*
Revenir en haut Aller en bas
musical wing.
avatar

Mocerino



Féminin Taureau Buffle
Messages : 62
Age : 21

MessageSujet: Re: 1 ; Montesquieu, Lettres Persanes.   Dim 16 Mai - 11:05

OMG comment c'est trop véridique ! L'année dernière, t'étais un bouseux dès que t'étais pas en slim, cette année, faut avoir ton sac Longchamp ultra-triangulaire, maintenant c'est les espèces de "pull" Baby Milo ... C'est rassurant - ou pas ? - de voir que toutefois, ce n'est pas notre génération qui est infiniment changeante, mais plutôt que c'est le propre du français - et sûrement de l'européen ? - que de changer de look tous les mois.
J'aime bien comment Montesquieu évoque la mode ridiculement changeante des femmes, puis dit après que "l'âme du souverain est un moule qui donne la forme à toutes les autres".

_________________
Hé, attends !
J'ai une nouvelle plainte,
Eternellement redevable de ton inestimable avis ...
Hey, wait !
I've got a new complain,
Forever in doubt to your priceless advice ...
Nirvana - Heart-Shaped Box

OMG je t'aime ma Bonnie, mon Equipière Gagnante Poireaupathe <3
Revenir en haut Aller en bas
http://huligan.forumactif.org/
avatar

Personne



Messages : 9
Localisation : La vie est un court instant entre naissance et mort qui s'éternise... je suis vivant
Humeur : Silencieux

MessageSujet: Re: 1 ; Montesquieu, Lettres Persanes.   Dim 16 Mai - 15:13

J'ai lu les lettres persanes l'année dernière, et la lettre 100 et l'une de celles qui m'ont le plus marqué !

Et c'est vrai que ça n'a pas changé des masses, la mode va et vient si vite qu'on ne peu discerné une mode naissante d'une mode morte ou d'une renaissante (il arrive même que le renouveau d'une mode dans une région "out" coïncide avec sa deuxième mort en milieu "in")

Les coiffures extravagantes sont encore de mises (pas de la même manière, mais il y a parfois pire de nos jours), les talons avec l'apparition des semelles compensées (je ne sais pas si ça existait déjà) sont encore plus extravagants, quant au Roi... Il le grand absent de l'analogie entre le 17ème et le 21ème... Heureusement, Hollywood nous fournit assez de chairs pour le remplacé !

@Smily : Elles avaient l'habitude je pense, les mœurs africaines (genre extension des lèvres ou du cou) nous montre bien que le corps humain est fabuleusement adaptable !
Revenir en haut Aller en bas
musical wing.
avatar

Champifeuille



Féminin Bélier Chèvre
Messages : 106
Age : 27
Localisation : Montpellier.
Emploi/loisirs : Geeker.
Humeur : Insomniaque.

MessageSujet: Re: 1 ; Montesquieu, Lettres Persanes.   Dim 16 Mai - 16:36

Smily a écrit:
    Enfin c'était vrai pour l'époque de 1717. Même si ça reste un petit peu vrai, parce que j'ai jamais vu quelqu'un se trimballer dans la rue avec une perruque de 50cm sur la tête xD
Ramène ça à actuellement. La mode de maintenant c'est la mèche bien grasse qui te couvre entièrement l'oeil. Il y a deux ans, c'était les petites mèches style manga qui se relevaient un chouia pour tomber avec élégance. Il y a quatre ans, la mode était à n'avoir aucune frange, rien.
Me demande ce que sera la mode l'an prochain

Regarde, je te parie que dès l'an prochain, toutes les piches femmes qui ont un sac triangulaire en trousse de toilette, actuellement à la mode, vont le cacher bien profond en se moquant de toutes celles qui l'ont encore. x)

_________________
Celui qui croit savoir n'apprend plus.
Pierre Bottero.

" Ô Jour Frabieux ! La guiguendélire ! "

Merci ma Moceuh. <3
Revenir en haut Aller en bas
http://libertencre.forumactif.com
musical wing.
avatar

Smily



Féminin Poissons Buffle
Messages : 27
Age : 21
Localisation : Somewhere x)
Emploi/loisirs : Étudiante/Peinture *w*
Humeur : Souriante... ou bien sadique, à voir xD

MessageSujet: Re: 1 ; Montesquieu, Lettres Persanes.   Dim 16 Mai - 16:41

    À vrai dire Champi, ça change tellement souvent que j'y fais même plus attention. ùOù
    Mais cette histoire de sac Longchamp ça devient chiante. Puis au fond, la mode, c'est con. Pourquoi vouloir tous ressembler à tel ou tel personne ?
    Les mecs par exemple, je parie que c'est Zac Efron qui a ramené la mode avec les cheveux sur le front, vous voyez ce que je veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
musical wing.
avatar

Panda



Féminin Taureau Buffle
Messages : 28
Age : 21
Localisation : Nice.

MessageSujet: Re: 1 ; Montesquieu, Lettres Persanes.   Lun 17 Mai - 19:35

    Ouais ! Je trouve les garçons profondément ridicules avec leur coiffure de je-me-mets-les-cheveux-devant-mes-yeux, franchement, ils ressemblent plus à rien comme ça.
    Comme dirait ma prof d'anglais, on dirait tous des frères jumeaux avec leur coiffure identiques !

    Pour en revenir à Montesquieu, je viens d'étudier aujourd'hui une de ses lettres, c'est marrant... N'empêche, c'est vrai qu'il a raison pour la mode. Il suffit que quelqu'un de célèbre mette tel ou tel habit pour que tout le monde fasse pareil ! Comme les sacs Longchamp, je vois pas vraiment ce qu'ils ont d'extraordinaires. La mode, ça va, ça vient, mais ça reste jamais ! : )
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1 ; Montesquieu, Lettres Persanes.   

Revenir en haut Aller en bas
 

1 ; Montesquieu, Lettres Persanes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Péripéties. :: Un tour du monde.-